Blog

Très appréciés dans les années 60, les gants de conduite sont aujourd’hui questionnés sur leur utilité réelle. En effet, avant il fallait maîtriser le volant d’une voiture en bois ou bakélite ou, empoigner un levier de vitesse. Ils sont moins nécessaires à notre époque notamment avec le volant en cuir.

Gants de conduite : une question d’âge ou d’évolution ?

Sur les forums, les conversations autour du gant de conduite vont bon train et l’unanimité semble penser à tort ou à raison que ce sont les vieux qui conduisent avec des gants. Cependant, il faut plutôt dire que les temps ont bien changé. De nos jours, la conception et les matériaux utilisés pour un volant permettent une bonne prise en main. Les volants sont maintenant adaptés aux usagers, finis les volants en plastique.

Gants de conduite : utiles ou pas ?

Même si certains les trouvent ringards, d’autres sont persuadés de leur utilité. Les gants de conduite assurent un confort de conduite. Eviter la transpiration des mains et profiter d’une meilleure adhérence sont certainement les principales raisons pour lesquelles porter des gants s’avère tentant. En effet, lorsqu’on a les mains moites, le volant a tendance à nous glisser des mains. Ils peuvent être très pratiques pour les frileux car ils gardent la chaleur des mains en hiver, surtout quand on conduit décapoté. Si les gants  ne sont pas pour un usage quotidien, ils sont utiles dans le cadre d’une sortie circuit ou touristique pour augmenter la sensation à la commande. Cependant, les gants cuir ont une réelle utilité en conduite intensive pour protéger les mains sur un long parcours (une course par exemple) des ampoules ou des irritations.

Les passionnés de voitures anciennes, comme la Panhard CD de 1963 qui a un grand et superbe volant en bois verni dont la jante est assez fine, apprécient le bonheur que procure la conduite avec des gants en cuir à trous par exemple, que ce soit en termes de prise et de confort. Le gant peut aussi compenser partiellement le manque d’épaisseur au niveau du volant.

Gants de conduite : comment choisir ?

Avez-vous vu le dernier James Bond, Spectre ? Si vous êtes un vrai fan, vous n’avez surement pas manqué de constater les gants de conduite Dents portés par Daniel Craig lorsqu’il pilote son Aston Martin DB10. Le design du modèle Fleming, cousu à la main, est unique et ne manque pas d’élégance. Favoriser des gants de conduite non doublés permettrait une meilleure adhérence. Veillez à choisir un cuir de qualité, souple et doux pour assurer votre confort mais aussi flexible et solide. Un bon gant de conduite se doit d’être serré et n’engendrer aucune gêne entre les doigts.

Gants de conduite : juste un fantasme ?

Des gants de conduite oui, mais pas pour conduire. Certains ne s’en cachent pas, leurs gants en cuir, ils les portent pour se distinguer de la masse en soirée ou pour se donner un genre pilote à l’ancienne avec le typique blouson en cuir et les lunettes Ray-ban. Aussi, conduire avec des gants cuir (avec les doigts coupés) est plutôt classe. Cela fait partie d’un tout car il faut adopter l’attitude qui va avec, un style cool et chic. Certains pensent que les gants sont juste pour les ringards et les frimeurs, d’autres diront qu’ils sont arborés par les nostalgiques des 70’s voire 80’s, ce qui se résume à un délire de cruiser dans son ancienne voiture.

Il n’y a pas de règles pour porter des gants de conduite mais des styles qui s’y apprêtent.

Share this post